Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Jours sombres en Islande (L'affaire Benedikt Gröndal)

C'est une Islande grise et tourmentée, qui a perdu beaucoup de sa grandeur, en cette fin de XIXe siècle, qu'évoque Guðmundur Andri Thorsson dans L'affaire Benedikt Gröndal, son deuxième roman traduit en français. Un pays encore sous le joug danois et qui traverse des jours sombres à travers une épidémie de rougeole qui décime la population. Le livre décrit une affaire célèbre dans le microcosme intellectuel islandais, avec trois protagonistes principaux : le narrateur, un jeune étudiant d'origine modeste qui a commis un geste insensé en volant un manuel de danois à l'un de ses condisciples ; le censeur sévère et inflexible de son lycée, Björn Magnússon Ólsen; qui n'a de cesse de l'exclure ; le professeur et poète Benedikt Gröndal, peu populaire auprès de l'élite de Reykjavik car fréquentant volontiers le petit peuple et qui va défendre l'élève incriminé. Thorsson alterne les chapitres autour de ces trois personnages, prétexte à décrire un milieu privilégié où les antagonismes prévalent alors que le pays tout entier s'enfonce dans la nuit. L'affaire Benedikt Gröndal est davantage le livre d'un poète que d'un romancier, ne se concentrant qu'à de rares moments au coeur de cette affaire. Il escamote même en grande partie la discussion ultime où sera décidé des suites à donner du méfait de l'étudiant. Toute l'histoire est racontée, des années plus tard, comme un immense flashback par le jeune garçon par qui le scandale est arrivé, devenu magistrat et conscient que son avenir aurait pu basculer en ces funestes journées. Un livre exigeant, au style souvent éthéré, qui laisse une impression mitigée.

 

 

L'auteur :

 

Guðmundur Andri Thorsson est né le 31 décembre 1957 en Islande. Il a publié La valse de Valeyri.

 



14/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres